Les thèmes.

Ma démarche en peinture (comme dans l'écriture) s'apparente à une catharsis light, un soulagement, une sorte de plaisir inoffensif qui fait d'autant moins mal qu'il reste prioritairement teinté d'humour, au pire de causticité. J'y canalise mon indignation, puisque ce sentiment est devenu moderne, face aux dangers de la vie : guerre, politique, violence, sexisme, excès...le tout nimbé de joyeuses couleurs et d'accroches ironiques. Cette démarche, dans la forme et le fond, résulte de ma double expérience de psychologue : observer, comprendre, analyser, et de publicitaire : convaincre par une image forte et peu de mots.

Or, plus j'avance, moins je comprends, plus je m'effare de la dégradation — ou de la non amélioration — du social, notamment de l'image de la femme, de son pouvoir, de son rôle, de sa dignité, de son influence. Tout en prenant note de sa responsabilité, de son laxisme face à certains comportements masculins, ou de sa passivité devant les schémas de domination actuels, très prégnants dans le PAF et le monde politique. Masculin/féminin est donc mon thème récurrent, dans toutes sortes de variations, des plus anecdotiques aux plus politiques : la préparation d'une vierge à son mariage, la désastreuse image de la parité en politique, la vanité du dialogue dans un couple usé, le pathétique désir de séduire quand on est moche, l'obsession du sexe, le plafond de verre dans l'entreprise, la vie calamiteuse de vieilles has-been, les mères porteuses, les pétasses, les femmes entchadorées...


female attitude

La femme n'est pas une entité. Elle peut être garce, coquette, maternelle, romanesque... La problématique principale de la femme réside dans son désir de plaire à l'autre sans déroger au besoin d'indépendance introduit lors des trente glorieuses. Pour répondre aux contradictions inhérentes à son genre, elle manage entre les différentes représentations plus ou moins imposées par la société : ruse et soumission, force et douceur, inflexibilité et souplesse. La femme, souvent, compose.

Cliquez sur un visuel et vous pouvez naviguer avec les flèches du visuel ou du clavier


male attitude

Comme la femme, l'homme est multiple, quel scoop. Tiraillé entre la tyrannie testostérale et le vouloir être civilisé, il jouit d'une marge de manoeuvre délicate. Passer pour une femelette ou laisser parler sa sensibilité, s'exprimer dans la force et l'arrogance ou s'essayer à des comportements plus subtils, tout est question de dosage plus ou moins compris, interprété, adapté.

 

Cliquez sur un visuel et vous pouvez naviguer avec les flèches du visuel ou du clavier

 

dysfonctionnements

La violence est la première dérive du couple car elle inclut les autres. Violence physique dont viol, domination dans le ménage comme dans le milieu professionnel avec le plafond de verre toujours en vigueur dans notre France avancée, autoritarisme issu de l'alibi religieux comme la dissimulation du corps féminin sous divers tissus, utilisation de la femme comme d'un produit à jouir ... la balance est chargée du côté masculin même si l'inverse, on le sait, existe.

Cliquez sur un visuel et vous pouvez naviguer avec les flèches du visuel ou du clavier